Thailande

Thailande

LES ROBES SAFRAN DES MOINES

LES ROBES DES MOINES

 

 

Les robes des moines bouddhistes ou tricivara, se composent de trois pièces qui comptent parmi la liste des huit objets requis par les religieux. Ces trois pièces comprennent :

 

- le sous vêtement, antaravasaka, enroulé autour de la taille avec des plis frontaux et tenu par une ceinture.

- la robe extérieure, uttarasanga, couvrant soit les deux épaules quand les moines sont dehors, soit seulement l'épaule gauche lorsqu'ils sont à l'intérieur d'un temple

- le drap posé sur l'épaule, samghati, porté plié sur l'épaule gauche pour compléter la tenue.

 

Ces robes rappellent aux moines les vêtements humbles du bouddha. Leur fonction implicite est d'amplifier le détachement des religieux envers les possessions et obsessions du monde terrestre, dans leur quête d'illumination spirituelle.

 

A l'époque de bouddha, les moines devaient fabriquer leurs propres robes à partir de vêtements jetés ou utilisés pour envelopper les cadavres, lors des funérailles. Les vêtements étaient nettoyés et les parties déchirées, ou trop usées, étaient découpées en petits morceaux de tissu. Ces pièces étaient ensuite cousues ensemble pour former un grand rectangle. Cet assemblage rappelait les formes géométriques des rizières. Ainsi naquit la tradition de la fabrication des robes.

Encore aujourd'hui, les robes des moines sont confectionnés à partir d'un grand morceau de tissu, constitué de petits rectangles, cousus ensemble.

 

Le vêtement est ensuite teint avec des colorants naturels comme des écorces, des feuilles, des fleurs, de la terre etc...

De la variété des colorants découle la palette de couleurs des robes, allant du safran au brun foncé, en passant par le jaune, le jaune orangé, l'orange vif et le brun doré.

Ces différentes couleurs n'ont aucune symbolique intrinsèque, mais la plupart des moines de la forêt portent des robes brun foncé (moines de l'école bouddhiste theravâda thaïlandais, centrée sur la pratique de la médidation en forêt).

 

Les robes sont offertes aux moines durant des cérémonies importante comme that kathin, un ensemble de 3 pièces est généralement offert au temple. Mais en d'autres occasions, les 3 pièces ou même une seule pièce peuvent être offertes.

La robe safran est un rappel des Trois Joyaux : le bouddha, le Dhamma et la Sangha. Ainsi, lorsqu'un croyant fait preuve de respect pour cette robe, il montre sa foi envers ces 3 piliers fondamentaux du bouddhisme et non envers le moine lui-même, simple mortel. Il considére qu'il honore la symbolique de la robe safran et non la personne qui la porte.

 



19/11/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 118 autres membres