Thailande

Thailande

L'amazonie Thaïlandaise : KHAO SOK

Thaïlande : Khao Sok ou l’Amazonie thaïlandaise

 

 

Si vous voulez découvrir la forêt sauvage comme en Amazonie, entrer dans l'univers des montagnes calcaires qui jaillissent du sol, des rivières, cascades, grottes mystérieuses et lac enchanteur, il vous faut passer quelques jours dans la parc national de Khao Sok. Vous y découvrirez des trésors de la nature !

 

th.jpg

c'est à seulement 3 heures de voiture de Phuket, que vous oublierez les flots touristiques, la circulation et le béton pour ne garder en souvenir que de fantastiques paysages. Classé parc national en 1980, Khao Sok s’étire sur 740 km2 et fait partie d’un ensemble de trois parcs adjacents (avec les parcs de Klong Phanom et Sri Phang Nga) et de deux sanctuaires de la vie sauvage (Klong Saen et Klong Nakkha), formant ainsi la plus grande zone naturelle protégée de la péninsule thaïlandaise.

 

 

Khao Sok Lake (22).JPG

La forêt tropicale bénéficie d'une biodiversité étonnante qui remonterait à environ 160 millions d’années. Elle est d’ailleurs en réalité bien plus ancienne et plus diverse que la fameuse forêt amazonienne. Parmi les nombreux animaux sauvages qu'elle abrite figurent des bantengs (buffles sauvages), cervidés, ours, macaques, gibbons, porcs épics, tapirs de Malaisie, chats marbrés, dholes (chiens sauvages d'Asie), varans, serpents, papillons ainsi que de nombreuses espèces d'oiseaux.

 

 

 

khaosoktownmap.jpg

Malgré son statut de zone protégée, il fut construit en 1982 un barrage, celui de Rachabrapah sur la rivière Pasaeng pour répondre aux besoins électriques grandissants de la région. C'est ainsi qu'en 1986, 165 km2 de la vallée de Klong Saeng furent inondés pour former un réservoir, empiétant sur une partie du parc. Neuf cents villageois durent être déplacés et la plus grande opération de sauvetage d'animaux sauvages jamais vue en Thaïlande fut organisée. Le Département pour la conservation de l’Environnement avait déterminé que pas moins de 237 espèces seraient affectées par la construction du barrage. Pas moins de 1364 oiseaux, mammifères et reptiles furent capturés et déplacés. De nombreux animaux moururent de stress durant l’opération et beaucoup furent incapables de s’adapter à leur nouvel environnement, déjà surpeuplé d’espèces venues s’y réfugier pour échapper à la montée des eaux. L’éminent conservateur thaïlandais Serb Nakasathien, qui organisa et supervisa cette opération de sauvetage, fut tellement affecté par les effets sur l’écosystème qu’il mit fin à ses jours. Malgré ces événements tragiques, le réservoir de Cheowlan offre aujourd´hui l’un des paysages les plus magiques de Thaïlande et les visiteurs de Khao Sok ont désormais le choix entre deux ambiances très distinctes : trekking en forêt ou canoë sur le lac.

 

 

 

Khao-Sok-National-Park11.jpg

C'est un paradis pour les randonneurs dés l'entrée du parc, tous les lieux sont facilement accessible grâce à 8 sentiers balisés cheminant à travers les roches calcaires, cascades et grottes. Il est également possible de faire des balades hors des sentiers, accompagné d’un guide. Croiser le chemin d’un ours ou d’un tigre demeure une expérience fortement improbable et peu recommandée…, ces animaux étant farouches et très rares. Mais singes, papillons, serpents, araignées ou cigales géantes seront sûrement au rendez-vous. Entre novembre et janvier, l’étrange fleur rafflesia fleurit également dans la région. Connue par les Thaïlandais comme bua phút (lotus sauvage), cette fleur est l’une des plus grandes au monde, pouvant atteindre jusqu’à 80cm de diamètre.


Juste avant l'entrée du parc, quelques petits commerces et hébergements (proposant notamment des bungalows dans les arbres) accueillent les visiteurs dans une ambiance détendue, offrant un cadre reposant pour profiter de la beauté du paysage. Les agences organisent également d'autres excursions à l'extérieur du parc, comme la promenade à dos d'éléphant, le rafting ou encore des safaris en jeep.


Le lac de Cheowlan et ses bungalows flottants A 50 km du centre administratif de Khao Sok, le lac de Cheowlan est accessible par l’entrée du barrage. On peut s'y balader en bateau et observer les roches calcaires dressant majestueusement leurs parois recouvertes de végétation sauvage, pour un spectacle de la nature fascinant. Certaines grottes karstiques abritent stalactites et stalagmites, colonies de chauve-souris ou araignées et sont accessibles par le lac. Pour des raisons de sécurité, certaines grottes sont fermées à certaines périodes de l'année. Sur le lac, le Département des Parcs Nationaux a installé plusieurs stations de bungalows flottants avec restaurants, cadre magique pour une nuit ou un déjeuner. Des kayaks sont disponibles pour partir explorer les multiples recoins du lac. Pour plus de confort, des logements en dur se situent près du barrage hydro-électrique.

 

kayaking-khao-sok.jpg


Que vous choisissiez l'option trek ou canoë, vous repartirez de Khao Sok l’esprit rempli d’images inoubliables, sur fond de chants de gibbons et de concerts d’insectes et oiseaux. Mais le parc est-il définitivement à l’abri des dangers ? Force est de constater que les braconniers peuvent accéder au cœur de la forêt plus facilement grâce au lac, et que les touristes, bien que plus placides, sont plus nombreux. Cependant les gardes-forestiers patrouillant la zone protégée ont les connaissances et les équipements nécessaires pour protéger le parc et informent les visiteurs de l'importance de la conservation de cet environnement si précieux



07/10/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 118 autres membres