Thailande

Thailande

EXCURSION A BANGKOK - Partie 1

 

 

Visite du Grand Palais et Wat Phra Kaew (1/2 journée)    

 

 

 

 

A faire le matin si possible (prévoir pantalon ou jupe mi longue et chemise ou teeshirt qui couvre les épaules)

 

Egalement appelé le temple du bouddha d’Emeraude, le Wat Phra Kaew est une merveille architecturale qui sert d’écrin au très vénéré bouddha d’émeraude. L’édifice jouxte l’ancienne résidence royale, le Grand Palais.

 

Consacré en 1782, année où Bangkok devint la Capitale de la Thaïlande, le site demeure un lieu de pèlerinage pour les fidèles bouddhistes et les nationalistes. Edifié sur un terrain de94,5 ha, plus de cent bâtiments représentent 200 ans de royauté et d’innovations architecturales.

Abrité dans un bôt somptueusement décoré et gardé par un couple de géants mythologiques appelés yaksha, le bouddha d’émeraude constitue la principale curiosité du temple. Trônant sur un autel surélevé, la petite statue disparaît presque sous les dorures et les draperies dont elle est toujours enveloppée. Au début de chaque saison (chaude, froide ou pluvieuse), le roi en personne change les vêtements de la statue au cours d’une cérémonie solennelle.

Les murailles intérieures de l’enceinte sont ornées de fresques du Ramakian (version thaïe de l’épopée indienne du Ramayana). Peintes sous le règne de Rama 1er (1782 – 1809) et régulièrement restaurées, elles retracent l’épopée dans son intégralité, depuis la porte Nord et en poursuivant dans le sens des aiguilles d’une montre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Grand Palais :

 

 

A l’exception de quelques antichambres ici et là, le Grand Palais (Phra Borom Maharatchawong) n’est désormais utilisé par le roi qu’à l’occasion de cérémonies officielles, comme l’anniversaire du couronnement ; le roi réside au palais Chitladla au nord de la ville de Bangkok. L’extérieur des 4 bâtiments mérite le détour, ne serait ce que pour leur magnificence royale. Les intrigues et les rituels jadis en vigueur derrière ces murs hermétiques restent relativement ignorés des touristes.

 

Le Borombhiman Hall (extrémité est) inspiré de l’architecture française et autrefois résidence de Rama VI, accueille aujourd’hui les dignitaires étrangers en visite officielle. En avril 1981, il a servi de centre opérationnel au général San Chitpatima lors d’un coup d’état avorté. A l’ouest, l’Amarindra Hall, ancien palais de justice, est aujourd’hui réservé aux cérémonies du couronnement.

 

 

 

 

 

 

 

Visite du WAT PHO (2 heures environ)   

 

Parmi tous les temples de Bangkok, le Wat Pho détient tous les records. Il possède le plus grand bouddha couché et la plus vaste collection de bouddhas de Thaïlande. Il fut également le premier centre d’éducation publique.

Presque à l’étroit entre les 4 murs du bâtiment, l’extraordinaire bouddha couché de 46m de long et de15 mde haut illustre l’accession de Bouddha au nirvana (la mort de bouddha, état de béatitude éternelle). La statue est modelée en plâtre sur une armature en brique et dorée à la feuille. Des incrustations de nacre ornent les yeux et les pieds : ceux-ci détaillent 108 laksana (caractères d’un bouddha) bienveillants.

Le bot principal est entouré de 4 wihaan où sont exposées les statues de bouddha qui sont très intéressantes à découvrir, tout particulièrement les bouddhas Phra Chinnarat et Phra Chinnachai de la période Sukkhothai situés dans les chapelles ouest et sud. Les galeries reliant les 4 chapelles s’ornent de 394 boudhhas dorés. La dépouille du roi Rama 1er repose au pied du grand bouddha dans le bot.

Le Wat Pho est le centre national d’enseignement de la médecine Thailandaise traditionnelle, qui comprend le massage. Rama III lui donna pour mission d’assurer la survie de ces traditions en voie de disparition. Dans le pavillon de médecine, on peut encore voir des plaques gravées montrant les points de massage, les techniques de yoga.

On pourra également voir de minuscules montagnes au sein de l’enceinte du Wat où des statues d’ermites nus prennent les différentes positions du massage

 

 

 

 

 

Visite du WAT ARUN (2 heures)    

 

 

L’étonnant Wat Arun est le 3ème des temples les plus sacrés de Bangkok (après le Wat Phra Kaew et le Wat Pho).

Après la chute d’Ayuthaya, le roi Taksin prit cérémonieusement possession du site jusque là occupé par un lieu saint et y fit ériger un palais royal et un temple pour le bouddha d’émeraude. Le temple fut baptisé d’après le nom du dieu indien de l’aube (Aruna) et en hommage à la fondation symbolique d’une nouvelle Ayuthaya.

Ce n’est qu’après le transfert de la capitale et du bouddha d’émeraude à Bangkok que le Wat Arun prit cet aspect si caractéristique, avec son prang (tour de style khmer) de 82m de haut dont la construction commença durant la première moitié du XIX è siècle, sous le règne de Rama II. La tour fut achevée plus tard par Rama III. Ses fondations réalisées avec une boue poreuse, nécessitèrent une reconstruction. Seulement visibles de près, les mosaïques décorées de fleurs proviennent de bris de porcelaine chinoise multicolore, qu’on retrouve souvent dans le style du début de la période Ratanakosin ; les navires chinois qui faisaient alors escale à Bangkok utilisaient des tonnes de vieille porcelaine en guise de lest.

L’intérieur du bot vaut le détour : le grand bouddha aurait été dessiné par Rama II en personne. Les fresques datent du règne de Rama V, l’une d’elle montre le prince Siddhartha (qui deviendra bouddha) découvrant la naissance, la vieillesse, la maladie, et la mort hors de son palais, expérience qui le conduisit à se retirer du monde. Les cendres de Rama II reposent sous le bouddha.

 

 

 

 

 

 

Visite du WAT SAKET and GOLDMOUNTAIN (2 heures)   

 

 

 

Le mont d’or (Phu khao Thong) avec une hauteur de76 msurmontée d’un tour dorée est visible depuis assez loin, il semble plus proche qu’il ne l’est en réalité. L’escalier qui gravit la colline artificielle serpente entre les arbres noueux, les tombes abandonnées et les portraits des disparus.

Fondé par Rama Ier à la  fin du  XVIII ème siècle, c’est un des plus anciens temples de la ville. Après l’effondrement d’un grand stupa construit sur un sol trop meuble à l’époque de Rama III, le monticule de boue et de briques fut laissé à l’abandon jusqu’à ce que Rama IV fasse construire un petit stupa au sommet. Plus tard, Rama V compléta l’édifice et y plaça une relique de bouddha en provenance d’Inde (offerte par le gouvernement britannique). Les murs de béton furent ajoutés pendant la seconde guerre mondiale pour empêcher l’érosion des pentes. Chaque année, en Novembre, une grande fête se déroule au Wat Saket, avec une procession aux flambeaux jusqu’au mont d’Or.

Le sommet offre une vue panoramique sur Bangkok et un peu d’air frais également !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visite du WAT BENCHAMABOPHIT (2 heures)    

 

 

Appelé aussi le temple de marbre. Il fut construit en marbre de Acathare à la fin du XIX ème siècle, sous le règne de Rama V, dont les cendres reposent au pied du bouddha central, copie du Phra Phuttha Chinnarat de Phitsanulok. Le grand bot cruciforme est le premier exemple local d’architecture thaïlandaise moderne. Derrière la cour s’orne de 53 bouddhas (33 originaux et 20 copies) qui représentent des statues et des styles célèbres en Thaïlande et dans d’autres pays bouddhistes.

A proximité de ce temple, et pour vous changer quelque peu des visites de wats (temples), vous pouvez vous rendre au Parc de Dusit pour y découvrir le musée de la soie et de l’étoffe, le musée des voitures royales, le château Vimanmek, le musée de la Noblesse et du portait et enfin le musée photographique du roi Bhumibol, roi actuel de Thaïlande qui a réalisé lui-même les clichés exposés.

 

 

 

 

Visite du MUSEE NATIONAL (3 à 4 heures)     

 

 

Le musée national est souvent présenté comme le plus grand musée d’Asie du Sud Est. Des visites en français sont organisées le mercredi et jeudi matin à 9H30.

Ce musée abrite une extraordinaire collection de sculptures religieuses.

La chapelle Buddhaisawan construite en 1795 et récemment restaurée, renferme des fresques d’origine en bon état, ainsi que l’un des bouddhas les plus vénérés du pays, Phra Phut Sihing, datant probablement du VIII ème siècle. Rama 1er rapporta cette statue de Chiang Mai en 1787.

La galerie de l’histoire présente les différentes périodes : préhistoire, Sukhothai, Ayuthaya et Bangkok ainsi que les personnages qui les ont marquées. On y découvre des trésors comme le pilier couvert d’inscription du roi Ramakamhaeng (plus ancienne trace d’écriture thaie), le trône du roi Taksin ou la section Rama V.

Un des plaisirs de ce musée est de flâner dans ce mélange d’art et d’artisanat Thaïs. Les amateurs de bric-à-brac apprécieront la galerie centrale, qui expose un fouillis d’objets illustrant toutes les formes possibles d’artisanat : instruments de musique traditionnels, céramique, tissage et textiles, gravures sur bois, parures et armes.

 

 

 

 

 

 

Visite du MUSEE NATIONAL DES BARGES ROYALES

(2 heures)  

(KHLONG BANGKOK NOI)

 

Les barges royales sont de superbes embarcations, richement décorées, utilisées pour les processions sur le fleuve – une tradition qui remonte à l’époque Ayuthaya où le navire était le principal moyen de locomotion. Les processions royales sont rares de nos jours. La dernière eut lieu en 2006 à l’occasion du 60ème anniversaire de l’accession au trône du Roi.

Baptisée Suphannahong (cygne doré), la barge personnelle du roi, taillée dans une seule pièce de bois unique, est la plus grande pirogue au monde. Une énorme tête de cygne orne sa proue. Les proues des barges plus petites sont décorées d’autres divinités de la mythologie hindoue bouddhique, comme le naga (serpent marin mythologique) et le garuda (oiseau, monture de Vishnu). Des photos historiques permettent de ses représenter ces processions au cours desquelles 50 rameurs propulsaient la grande barque, qui accueillait 7 porteurs d’ombrelles, deux barreurs, deux navigateurs, un porte drapeau, un donneur de cadence et un chanteur.

 

  • le ticket d’entrée ne prévoit pas le droit de faire des photos, il faut s’acquitter d’un billet spécial pour avoir le droit de faire des photos.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visite de LA VILLE SUR L’EAU ( 2 heures) – LE CHAO PHRAYA     

 

 De votre hôtel, demandez à un taxi ou tuk tuk de vous déposer au pied du Phra Sumeru Fort pour prendre une barge thaie appelée long tail boat pour effectuer la visite du vieux Bangkok sur l’eau. La barge sera pour vous exclusivement et vous découvrirez les différents canaux qui bordent le fleuve Chao Phraya, avec leurs maisons construites sur l’eau, les temples, le musée des barges Royales, et les petits marchés flottants…le pilote du bateau vous arrêtera normalement pour nourrir les poissons de ces canaux qui arrivent par centaines sur les morceaux de pains lancés dans l’eau, ne pas mettre la main surtout !!! vous verrez avec un peu de chance, de gros lézards, de la taille d’un petit crocodile en train de se chauffer sur les berges de ces canaux, impressionnants mais inoffensifs, ils vivent avec les habitants, et sont végétariens…

Bangkok mérite toujours son surnom de « Venise orientale », avec ce vaste réseau de canaux et d’affluents. Il existe désormais un film de présentation sur le blog www.thailand.blog4ever.com qui permet de découvrir le fleuve et son delta.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visite du MARCHE DE GROS AUX FLEURS PAK KHLONG

( 2 heures)  

 

 

Le plus important marché aux fleurs de la capitale borde le fleuve à l’embouchure du Khlong Lawt. Les étals croulent sous des montagnes de roses et d’orchidées à des prix défiant toute concurrence. Pat Khlong est également un important marché aux légumes.

Il est préférable de le visiter en milieu ou fin d’après midi.

Ce marché fonctionne 24h /24h

 

 

 

 

 

 

 

Visite du MARCHE AUX AMULETTES, LE TALAAT PHRA KHREUANG (1 Heure)  

 

 

Ce marché aux amulettes s’étale sur les trottoirs et dans le dédale de soi (rues) vers Tha Phra Chan. On y vend une grande variété de petits talismans que les connaisseurs examinent avec attention. Moines, chauffeurs de taxis, et professionnels de métiers à risques sont les clients les plus assidus. Dans la même artère, de petites échoppes débordent de remèdes d’herboristes et font aussi salon de massage. Durant la saison « froide », des vendeurs proposent dans leurs charrettes à bras des soupes d’herbes contre les rhumes et les sinusites.

C’est un quartier typique qu’il faut découvrir en se promenant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Visite du MARCHE FLOTTANT DE DAMNOEN SADUAK

(1/2 journée)  

 

Situé à 100 kms au Sud ouest de Bangkok, ce marché flottant est typique mais aussi très touristique. Il y a de nombreux canaux où des barques avec généralement des femmes habillées avec la tenue traditionnelle des campagnes viennent pour vendre leur production de légumes ou de l’artisanat local pour répondre à l’aflut touristique de ce site. Vous pourrez louer une barque et vous promener sur les canaux et découvrir de plus près ces différents marchés sur l’eau et les produits vendus par ces femmes.

 

 

 

 

 

 




0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 118 autres membres